Un adolescent…

(version audio en fin d’article)

 

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un adolescent parmi tant d’autres mais cet adolescent est pour moi très important puisque c’est mon fils, Samuel, 14 ans et demi. Je précise, parce que tout comme beaucoup d’adolescents, Samuel, enfant de son époque et issu de parents qui le lui permettent sans y mettre trop de contraintes et de barrières, fait un usage assez intensif de l’ordinateur.

Il est en effet, féru et plutôt doué en ce qui concerne le fonctionnement de cet outil, dont le maniement et même la maîtrise semblent indispensables pour évoluer dans le monde tel qu’il apparaît aujourd’hui.

De ce fait et suivant cette logique, il a donc un ordinateur personnel dans sa chambre, qui prend toute la place sur son bureau, ne laissant quasiment, voire pas du tout d’espace à ses livres et cahiers scolaires ! Dès qu’il franchit la porte d’entrée de la maison, il passe nous saluer en coup de vent, et se dirige, en grandes enjambées, vers sa chambre où, à peine la porte fermée derrière lui, son index a déjà appuyé sur le bouton marche de sa machine. Je ne vous parle pas des week-ends et des jours de vacances où, il faut se déplacer jusque dans son antre, pour le solliciter afin d’avoir la satisfaction de le compter parmi nous et de partager ensemble quelques victuailles qui, sans doute pour lui, ont dû arriver du ciel direct sur la table à manger familiale !!

Je tiens quand-même à préciser qu’il a une vie sociale !

Ah quand même me dites-vous ! Je vous vois inquiet mais j’espère maintenant vous rassurer !

Oui, Samuel a une vie sociale. Il a de très bons amis, vous savez, « des amis pour la vie », des amis « comme les cinq doigts de la main » ! Et en plus ils sont vraiment cinq ! :) Et dès qu’ils se retrouvent, c’est pour mieux…jouer à l’ordinateur, bien sûr !

Je ne vous raconte pas la valse des écrans, disques durs et autres souris, pratiquement chaque week-end que dieu fait. Qui dit que les geeks sont des solitaires ? Ils jouent ensemble, en ligne, mais ont un besoin irrésistible d’être dans la même pièce. Ainsi, les bons gros mots formant des phrases entières et parfaitement comprises par leur petite communauté et les rigolades qui y sont liées, se vivent en direct live !

Que du bonheur donc ! Mais cela va encore plus loin pour la maman que je suis. Car, Samuel et ses amis battent en brèche ce que les psychologues de tous poils ont commencé à dire concernant les enfants qui jouent quelques heures, enfin, de nombreuses heures, en fait, à l’ordinateur : ils sont aussi de brillants élèves en règle générale !

Il se pourrait donc que l’ordinateur puisse être un vrai plus dans l’éducation des enfants ? La question polémique reste posée…

En tout cas, ce que je m’apprête à vous communiquer maintenant est une véritable claque aux idées prônant l’inverse !

Je suis trop fière de vous présenter ce que Samuel est capable de produire en cours de Français !

Voici l’énoncé d’un devoir sur table réalisé le 17 septembre de cette année par mon passionné de nouvelles technologies, en 3ième dans le collège de notre petite ville de province.

« Sous forme de lettre adressée à une personne, vous devez :

– Réinvestir vos acquis et utiliser vos connaissances. (Aïe, aïe, aïe vous dites vous ?… Détrompez vous !)

  • choix de la ponctuation. (ça c’est facile)
  • reprise cohérente des 3 citations (c’est dans la cohérence que l’on voit le problème souvent)
  • qualités des idées et analyse de l’oeuvre (Ou là, mais de quoi ça parle ?!)

– Imitation du style :

  • entrée en matière originale, (elle veut de l’original, elle va avoir de l’original la prof !)
  • utilisation des figures de style avec 2 comparaisons, 2 métaphores, 1 anaphore, jusqu’au choix de néologisme, antiphrase, antithèse, hyperbole et oxymore…(mon dieu, mon dieu ! Quel courage !!)

Projet vous le voyez, on ne peut plus ambitieux, n’est-ce pas ?!?!

Et voici ce que mon fils, lui concocte :

Attention, je laisse les fautes d’orthographe, par souci d’authenticité…

***

Avec passion, Tolkien,

Si je t’adresse cette lettre, c’est pour te remercier. Un remerciement à l’univers magique que tu as enfanté. Pour toi, le dieu du fantastique…

Tes oeuvres sont des classiques, que dis-je, une obligation pour tout les passionnés comme moi !  Je me suis fait traité d’hérétique par mes amis et mon univers… « Ne pas avoir lu Tolkien et se dire faire parti des nôtres ! Comment peux-tu passer à côté de la base de notre imagination !?! »

Ces phrases me parasitaient tel un moustique…

Je me mis à regarder les films de ta merveilleuse et inhoubliable trilogie du Seigneur des anneaux. Mes yeux étaient pierres, mon esprit était muet : je dévorais les films !

« Lire, c’est voyager ! ». J’ai compris cette expression créée par Hugo à l’instant où j’ai ouvert tes livres. Un par un, page par page, phrase par phrase, mot par mot, sans m’arrêter. Le sommeil était mon seul ennemi. Bilbo, Aragon, Legolas, Gondalf, ce sont mes pères, mes frères ! Ce sont mes exemples à suivre. Leur courage, leur force, leur savoir…

« Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois ». Je ne connais pas Dumayet, mais cette phrase retrace exactement ce qui m’est arrivé. Je ne lisais pas les livres, ce sont eux qui me racontaient, m’absorbaient, me faisaient vivre !

Tes phrases courtes sont pleines d’idées et faites de magie. La langue Elfique, que tu as créée, est un pont reliant le monde fantastique au notre, permettant de toucher nos rêves, nos fantasmes ! « Chacune de nos lectures laissent une graine qui germe », disait Renard, mais tes livres m’ont laissés la graine de l’arbre d’eden, l’ont fait poussé et ont rapproché ma main de la pomme à la sombre lumière et à la beauté trompeuse !

Je suis irrémédiablement sous l’emprise de simples livres, et c’est de ta faute !

 ***

Alors qu’en pensez-vous ? C’est beau non ? Moi, personnellement j’adore !! Mais je sais que je ne suis pas tout à fait objective, et pour cause !

En tout cas, Samuel a obtenu 18/20, preuve que son professeur a apprécié aussi ce travail et l’a d’ailleurs fait savoir sur la copie de manière élogieuse !

Comme quoi, les geeks ne sont déjà plus ce qu’ils étaient censés être…

 

BN : Je dédicace, avec l’accord de Samuel, cet article à une amoureuse de la langue Française, j’ai nommée Clara, en lui envoyant de grosses bises et toutes notre affection. Je suis sûre qu’elle est également super fière !!