Troublantes similitudes…

Souvenez-vous de mon article sur nos deux cerveaux.

Je vous livre ici mes réflexions supplémentaires à ce sujet. 

Les informations et la nourriture doivent pour nous constituer, faire le même cheminement dans les deux organes respectivement le cerveau esprit, et les intestins (intestin grêle, et gros intestins).

 

Au niveau du corps

Au niveau de l’esprit

  • Nous prenons de la nourriture, (souvent on ne sait pas de quoi elle est constituée exactement),

  • nous la mâchons sans y penser ou en y mettant toute la conscience,

  • elle arrive dans l’estomac où elle va subir des transformations, elle arrive au niveau de l’intestin grêle où elle va continuer à être transformée.

  • Puis elle chemine et certaines molécules passent la barrière intestinale et se retrouvent dans le sang.

  • A ce stade là, la nourriture nous constitue, elle est intégrée.

  • Nous pouvons alors dire que nous sommes ce que nous mangeons.

  • Nous prenons de information de l’extérieur (souvent nous n’avons même pas le choix !),

  • nous l’entendons, ou l’écoutons,

  • elle arrive au niveau du cerveau où elle va passer par divers filtres que sont nos croyances et valeurs qui vont lui faire subir des transformations.

  • Puis c’est un cheminement et certaines informations passent la barrière de la conscience.

  • A ce stade là, les pensées nous constituent, elles sont intégrées.

  • Nous pouvons alors dire que nous sommes ce que nous pensons.

  • Cependant, certaines molécules ne passeront pas dans le sang, nous les évacuons en même temps que d’autres déchets issus du métabolisme.

  • Nous savons tous que certaines particules de nourritures ne servent qu’à faire avancer les déchets dans notre corps et à les évacuer. C’est le cas par exemple des fibres alimentaires et de l’eau.

  • Cependant, certaines informations ne passeront pas dans la conscience, elles serons oubliées, évacuées de la conscience.

  • Nous savons que certaines informations nous servent à en évacuer d’autres : c’est le cas par exemple des activités que nous aimons faire et qui nous « lavent l’intérieur de la tête » ou qui « nous changent les idées ».

 

Le sens populaire nous rappelle que nous semblons « constipés »   lorsque nous avons un esprit peu ouvert aux nouvelles idées ou aux nouveaux concepts !!

Les similitudes du cerveau et des intestins devraient inciter chacun à faire attention à ce qu’il reçoit comme information ainsi que ce qu’il choisit comme nourriture.

Ces notions sont essentielles au bien être.

Nous pouvons très facilement pousser les points communs encore plus loin :

  • Nos pays riches croulent sous un choix de nourriture surabondante. Nous ne savons plus quoi choisir et nous ne sommes pas sûr à 100 % de ce que nous mangeons.
  • C’est pareil pour l’information. Nous sommes submergés par toutes sortes d’informations, aussi bien visuelles qu’auditives, et kinesthésiques même. Nous ne savons plus ce qui est bon pour nous.

Nous prenons tout, sans discerner ce qui est vraiment essentiel, parce que nous ne le savons plus.

Revenons à ce que nous avons vraiment besoin, laissons tomber ce qui nous surcharge. Nous pouvons le faire !! Choisissons de la bonne nourriture pour notre corps et des bonnes informations pour notre mental et nous irons mieux.

Elisabeth