L’obsolescence programmée

Source : Obsolescence programmée : ce que dit la loi française – netpublic.fr

Nous avons tous entendu parler de ça : l’obsolescence programmée de (pratiquement) tous nos appareils électroménagers bien sûr, mais aussi des produits hi-fi dont les produits numériques (ordinateurs, smartphones, tablettes, téléphones portables…). Cela permet de renouveler à neuf ces appareils et donc de consommer. (source : net public.fr)

J’ai fait un parallèle amusant avec notre cerveau-ordinateur, puisque justement, certains le considèrent comme « une machine hyper perfectionnée », voyons comment il pourrait être soumis à l’obsolescence programmée lui aussi ?

Mais qu’est-ce que l’obsolescence exactement ?

Au tout début de ce concept, l’appareil ou la machine marchait encore très bien, mais n’était plus à la mode. D’après Wikipédia : La célèbre Ford T, fiable, solide, durable et accessible à l’Américain moyen, a très peu évolué durant ses 19 ans de production (1908 – 1927). Elle n’a finalement pas pu faire face à la concurrence de General Motors qui a établi sa stratégie sur la production régulière de nouveaux modèles démodant les séries précédentes. C’est un des exemples proposés d’obsolescence programmée, par le design et la mode entretenue par la publicité.

Puis, petit à petit, un glissement de ce concept qui apportait un plus même s’il n’était qu’esthétique, s’est insidieusement immiscé dans le processus. En d’autres termes : l’idée de produire des biens de consommation courante comprenant des « fragilités » délibérées (condensateurs électrolytiques peu durables, pièces de fatigue non renforcées, etc.) a vu le jour. La différence entre l’objet obsolète qui marche et celui qui tombe en panne ne dérange pas plus que ça. Parfois même, l’obsolescence programmée est devenue LA bonne raison pour changer un appareil qui nous désespère par son aspect « plan plan », pas glamour pour deux sous, bref, un appareil dont nous ne voulons plus. « Il est temps d’en changer ! » : l’obsolescence est alors appelée de tous nos vœux, même s’il faut aider un peu les choses en expérimentant, par exemple, la loi de la gravité universelle, en se transformant en « septico-newtoniens » !! Après tout, tous les prétextes sont bons pour changer pour quelque chose de plus neuf, de plus beau, de plus performant et par extension, de plus jeune, de plus éblouissant, de plus avantageux…

Alors, pour répondre à la question :  est-ce que notre cerveau-ordinateur est soumis à l’obsolescence programmée, l’on peut réfléchir à nos comportements et surtout aux croyances que nous avons et que nous transmettons comme des évidences, et se demander si la plupart d’entre nous, ne laissons pas certaines idées rendre obsolète notre ordinateur de cerveau. Serait-il possible de dire que c’est justement ce que nous faisons en toute inconscience, à nos enfants et leurs cerveaux « neufs », lorsque nous les abreuvons de certitudes dont nous savons qu’elles ne mèneront pas forcément à leur épanouissement, et à nous-mêmes en continuant à croire à certaines chimères, telles que :

– il faut être poli dans la vie, dire « s’il te plaît » lorsque tu veux quelque chose, et si l’on te refuse, il faudra te battre pour l’obtenir !

– la vie est formidable, profite en bien après avoir fait tes devoirs et tes corvées !

– il ne faut pas te disputer avec tes camarades, mais il ne faut pas te laisser faire dans la cour de récréation !

– tu as du talent, tu chantes vraiment divinement bien ! Tu veux en faire ton métier ? D’accord, mais passe tes diplômes pour avoir un métier d’abord !

– les gens sont gentils, mais attention, il y en a tant qui sont si méchants !

– tu as toute la vie devant toi pour prendre soin de toi, mais attention, le temps passe si vite !

– il faut que tu aies une bonne situation dans la vie et après tu pourras t’amuser !

– il faut avoir un bon métier pour être heureux, cependant, n’oublie pas que l’on ne fait jamais ce que l’on veut !

– tu es libre de faire tout ce que tu veux, à condition de faire ce que l’on te dit !

– il faut gagner de l’argent pour vivre, mais l’argent est détestable, il rend les gens avares et méprisants !

– il ne faut pas devenir l’esclave de l’argent, mais il te faudra te lever tous les jours pour aller le gagner !

– pour montrer aux autres que tu as réussi, il faut que tu achètes ta propre maison, c’est comme ça que tu t’enrichiras !

– une belle voiture, une grande piscine, un beau costume sont autant de preuves que tu es heureux et que tu as bien réussi dans la vie !

– travaille fort pour te payer la voiture dont tu as besoin pour aller travailler !

– lorsque tu auras des enfants, il faudra que tu ailles travailler pour pouvoir payer une personne pour les garder à ta place !

– on fait la fête avec les voisins, ils sont charmants, mais pense à bien fermer la porte derrière toi lorsque tu rentres chez toi !

– nous polluons trop pour pouvoir vivre : c’est terrible, nous allons tous mourir !

– l’homme est un loup pour l’homme, il est détestable généralement, il ne pense qu’à lui : n’aie aucune confiance en l’humanité ainsi tu pourras vivre tranquille !

– tu as droit toi aussi à tout ce qui brille, mais n’oublie pas que les riches sont tous de très mauvaises personnes !

– tu dois réussir mieux que ton père et ta mère, mais méfie-toi si tu y arrives : tu ne feras plus partie de la famille !

– je t’aime plus que tout au monde, mais je pourrai te détester si tu me trahis !

– je ne veux que ton bonheur, mais tu as tout intérêt à ne jamais me quitter !

– si tu as mal quelque part, il faut de suite aller voir un médecin et faire exactement ce qu’il te dira de faire : lui, il sait, la preuve il a un diplôme, toi tu ne sais pas !

– etc, etc…

Voici une liste non complète de toutes les programmations qui sont enregistrées dans notre disque dur de cerveau et qui participe à l’obsolescence programmée du cerveau-ordinateur. En effet, il paraît difficile de ne pas perdre la tête avec toutes ces vérités immédiatement contredites. Certaines injonctions sont si fortes, qu’il n’est pas étonnant que parfois, les gens « disjonctent » ! À force de vouloir tout et son contraire, il est évident que certains ont les fusibles qui flambent ! Vocabulaire imagé issu du langage courant.

Pour ladv, ces phrases constituent « des croyances courantes comprenant des fragilités délibérées (des talents naturels qui sont remplacés par des obligations qui ne sont pas tenables sur le long terme, des évidences qui pourraient être des aides pour l’individu, mais qui ne sont pas reconnues et donc qui ne sont pas renforcées, etc.).

Voilà, finalement, nous ne faisons pas mieux avec nous-mêmes que ne le font les constructeurs avec les appareils et les machines dont nous nous servons tous les jours !

 

Source : ocparis.canalblog.com

C’est à vous rendre fou !!! :twisted: