Le trèfle à quatre feuilles

 (Version audio en bas de page)

Le trèfle à quatre feuilles – « à quatre folioles » en termes botanique – est une mutation, relativement rare, du trèfle blanc, qui lui donne des feuilles exceptionnellement composées de quatre folioles au lieu des trois habituelles.

Il est considéré, dans la civilisation occidentale, comme un porte-bonheur. 

Source Wikipédia

Avez-vous déjà parcouru les champs, et tout à coup stoppé votre élan pour prendre le temps de regarder l’herbe de plus près à la recherche d’un trèfle à quatre feuilles ?

C’est un jeu en fait !

Et, lorsque vous avez trouvé ce trésor de plante, le cœur en joie, vous avez prélevé délicatement à dame nature cette petite beauté. Conscient de la chance qui a coup sûr s’invitera dès lors, une seconde fois sans tarder à votre porte, vous avez mis ces quatre folioles bien écartées pour éviter de les froisser, au beau milieu d’un gros livre de votre bibliothèque*. Tout ceci, afin de pouvoir, une fois séché, admirer encore de plus près ce trèfle, qui désormais va vous porter bonheur !

Qui n’a pas fait cela au moins une fois dans sa vie ?

Malgré le fait que le trèfle à quatre feuilles n’est pas comme les autres individus de son espèce, cette mutation charmante de la nature le fait passer au rang de magicien exceptionnel. Porte-bonheur, quelle haute distinction, pour cette petite chose fragile ! Et tout cet honneur, juste parce qu’il est différent des autres ! 

Mais, pourquoi faire tout ce foin de cette plante verte vous demandez-vous ?

Mais parce que sa différence, à elle seule, fait naître bien des attentes positives !

Et tout cela sans se vanter ou rouler des mécaniques. Il ne fait pas le beau, on dirait même qu’il se cache parmi les siens ! Il n’a pas besoin de campagnes de publicité tapageuse : il EST, c’est tout !

Et c’est parce qu’il est que nous croyons en lui, et c’est parce que nous croyons en lui, à son exceptionnel destin qu’il fait des miracles ! 

Encore une fois, tout est donc affaire de croyances, vous savez, nos pensées entretenues…

***

Mais intéressons-nous maintenant à l’endroit où vit notre ami magique…

Parmi ses congénères dans la prairie verte, il y a la tige d’herbe verte toute simple, l’anthyllide vulnéraire, plante fourragère qui ne supporte qu’une tonte, le bouton d’or dont la couleur jaune éclatante est attirante, mais n’ayant aucune envie de devenir le repas des ruminants, est toxique et oblige alors les vaches à aller brouter ailleurs, l’herbe aux verrues qui comme son nom l’indique se charge de faire disparaître ces excroissances disgracieuses, sans oublier, le célèbre pissenlit, dont le nom même est évocateur de ce que peut être sa fonction, le pied de poule, la minette, l’ortie, l’oseille des prés, le chardonneret, la pâquerette, le plantain, le trèfle des prés… et cetera, et cetera !*

Bien sûr d’autres herbes et fleurs sauvages sont présentes dans nos prairies, mais la liste est tellement longue ! 

Que l’ADV fasse le parallèle avec nous, les humains, et toutes les plantes présentent dans une prairie foisonnante, ne vous étonnerait sans doute pas. C’est tentant en effet. Mais préférons rester concentrés sur la star mise en lumière aujourd’hui ici, à savoir le trèfle à quatre feuilles ! 

Ce dont on peut se rendre compte, c’est que ce dernier est adoré, alors que différent…

Pouvons-nous en dire autant nous concernants ?

Car généralement, nous avons tendance à croire qu’il mieux vaut penser et agir comme la majorité pour ne pas déplaire, gêner ou faire des vagues.

Alors que le trèfle à quatre feuilles nous montre qu’être exceptionnel parmi les siens est une position que nous pouvons valoriser. Cela peut former la base d’une merveilleuse et libératrice différence ! Parce que c’est cela qui fait toute la richesse du monde…

Votre originalité, ce que vous pensez, faîtes et avez de différent, sont donc des trésors à respecter, des atouts à valoriser. Et, tout comme un trèfle à quatre feuilles, vous avez même la possibilité de vous retrouver vous aussi au centre d’un gros livre, votre expérience étalée avec délicatesse sur des pages que certains, soyez en sûr, ouvriront avec émoi comme s’il s’agissait d’un merveilleux porte-bonheur !

Parce que les différences sont de véritables chances pour les autres… 

 

Et vous, dans quel domaine et pour qui pensez-vous être « un trèfle à quatre feuilles » ? 

 

 

NB1 : Si vous voulez plus de renseignements sur les plantes que j’ai citées plus haut, voici le lien vers l’article… http://zorglub.over-blog.net/article-31772426.html 

Si ce lien bleu ne fonctionne pas, n’hésitez pas à le copier et à le mettre sur votre barre de recherche.

NB2 : *Souvenir d’enfance. Avec ma sœur nous avions trouvé un trèfle à 4 feuilles que nous avions mis à sécher dans un dictionnaire… Côté porte-bonheur, il ne s’en est pas trop mal sorti je dois dire, malgré le fait, qu’il ait dû s’occuper de deux personnes !