Laissons faire la nature !

Issu d’un documentaire diffusé sur Arte en 2011 : L’Allemagne sauvage 

 

En Allemagne il y a une trentaine d’années, les arbres du parc national de Berchtesgaden, ont développé une maladie due à des scolytes qui sont de petits insectes xylophages de l’ordre des coléoptères. Ils constituent une grande famille d’insectes dits « ravageurs ». (source wikipédia)

Tous les arbres mouraient, du moins en apparence. Devant de tels dégâts, les gardes forestiers et la direction du parc ont eu l’idée suivante : couper les arbres de la moitié de la réserve pour faire disparaître les scolytes, et laisser l’autre moitié sans soin, ni sans action et voir ce qui se passe…

Trente ans après quel est le constat ?

La moitié de la forêt qui a été traitée l’est encore aujourd’hui et elle est en souffrance. La moitié de la forêt non traitée n’a plus aucun signe de maladie, et mieux encore, elle est redevenue luxuriante !

Bien sûr, personne n’a vraiment su pourquoi les scolytes se sont mis à détruire les arbres, et pourquoi ils ont cessé, au bout d’un moment, et seuls, de le faire. Cependant le résultat est là. Une fois la destruction faite, les arbres morts laissés sur place, sont devenus du terreau fertile et accueillant pour de nouveaux arbres apportés par les oiseaux, la pluie ou le vent. Une toute nouvelle forêt est née, avec de nouvelles espèces de végétaux et des animaux qui y ont trouvé des conditions idéales pour y séjourner et s’y développer !

Y aurait-il donc des choses qui nous échappent, des éléments de la nature que nous ne comprenons pas totalement ?

Peut-être, finalement, des événements que nous pensons tragiques, ne le sont pas du tout dans le long terme ?

De plus, où avez-vous vu que nous, les Hommes, parce que nous sommes les Hommes, nous pouvions sauver quoi que ce soit ? Ou détruire quoi que ce soit aussi d’ailleurs ? De façon à impacter pour longtemps notre planète ?

D’où vient ce fantasme qui nous poursuit et nous divise au point de croire que nous pouvons être plus forts que la nature ?

D’où a émergé l’idée que la terre et les animaux sont de pauvres petites choses sans défense, menacés par les humains et leurs vies, et donc qu’ils peuvent être sauvés par les humains et seulement eux ?

Comment pensez-vous que la planète a fait depuis qu’elle est là ?

L’idée même que nous pouvons la sauver si nous y prêtons attention est aussi fausse que l’idée que nous allons la détruire si nous continuons ainsi ! Il est fort à parier que nous ne comprenons pas grand-chose au processus de vie de la nature, alors même que nous en faisons entièrement partie.

Non, nous n’avons pas le pouvoir de vie et de mort sur la planète. Juste l’illusion que nous avons un pouvoir sur elle.

Non, nous ne sommes ni bons ni mauvais. Juste l’illusion que certains d’entre nous sont bons et d’autres sont mauvais ou inconscients.

Non, nous ne sauvons personne, ni quoi que ce soit. Nous avons juste l’impression de le faire parce que nos yeux sont entraînés à voir cela dans notre quotidien, et que notre ego qui nous gouverne bien souvent, nous fait plaisir en éclairant juste certains points de la vie, ceux qui concourent à notre supposée suprématie…

Il est intéressant de se rendre compte que nous sommes déchirés. Nous sommes sûrs qu’il faut faire attention à notre beau vaisseau spatial qu’est la terre et, en même temps, nous nous considérons comme impuissants à effectuer ne serait-ce que quelques tout petits changements.

Car tel est le paradoxe de notre mode de pensée.

Être omnipotent ou ne pas l’être ?

Telle est la nouvelle question qui nous taraude…

 

Photo : Forêt de Barousse – Adour Garonne-