La valeur

Photo d’une chouette belette !!  

Conte :

Un jour, au fin fond d’une forêt profonde, une belle belette coquette se rendit au creux de l’arbre centenaire, où se tenait le vieux hibou marabout.

Malgré ses airs gracieux, son pelage soyeux qui témoignait du plus précieux des coiffages, ses grands yeux divins dessinés avec soin, une étole négligemment posée sur ses épaules, la belle belette coquette faisait pourtant triste mine ! Elle se demandait pourquoi, elle devait traverser l’existence avec si peu d’aisance ! Arrivée au pied de l’arbre, directement sans saluer, elle s’adressa au vieux sage, en ces termes :

- Aaaah, vieux hibou marabout, vous qui êtes si vieux et si sage, je me confie à vous pour vous faire le partage, de mon triste quotidien qui aujourd’hui, soyez en le témoin, accroît mon âge ! Voyez-vous, je m’ennuie dans ma vie. Je peux même dire que je suis fort déçue de mon existence, il me manque tellement de choses pour être enfin heureuse ! Depuis toujours, je rêve de pouvoir m’acheter une fourrure neuve de chez  »Forêt Neuve », un collier en or pur et diamants de chez  »L’Arbre Aimant », des chaussures de chez  »Riche Verdure », une magnifique voiture de chez  »Hydro-Carbure », et une villa avec sa grande cuisine de chez  »Ma Soeur Christine* »… Pffffff, et encore, j’ai envie de tellement d’autres choses ! La liste est longue je vous assure ! Sans tout cela, je ne suis rien, sans tout cela petit à petit je m’éteins !

Le vieux hibou marabout écoutait la belette coquette lui raconter tous ses désirs et la laissa se plaindre de longues minutes encore du fait qu’elle n’avait pas, et ce n’était pas secret, les moyens des plus riches Doubaïens !

Lorsqu’elle eu fini, le vieux hibou marabout lui posa la question suivante :

- Si réellement, vous voulez autant de choses, que faites-vous, même à petite dose, pour assouvir vos désirs grandioses ?

- Mais, que voulez-vous que je fasse ? Je ne cesse d’y penser et tout cela m’angoisse ! Ces choses sont hors de prix et bien au-delà, je vous le dis, de mes moyens si petits ! Je peux juste rêver les avoir un jour, que puis-je espérer comme autre recours ?

- Si, en effet, tel est votre plaidoyer, c’est donc ce que vous aurez : juste rêver de tout avoir un jour ! Mais j’ai une autre question pour vous : pensez-vous qu’obtenir de la vie toutes ces choses, changera foncièrement quelque chose et permettra votre métamorphose ?

- Mais bien sûr ! lui lança-t-elle légèrement agacée. Si je pouvais tout me payer, je pourrai dire que j’ai réussi, que j’ai de la valeur, puisque je la verrai, là, devant moi. J’aurai confiance en moi et je saurai que je suis quelqu’un de bien, bien loin de n’être rien !

- Ah, ah ! Intéressant ! dit le vieux hibou marabout. Alors, j’ai la solution pour que vous puissiez avoir tout cela sans dépenser quoi que ce soit ! lui dit-il sûr de lui.

- Ah oui ? dit-elle soudain très intéressée. C’est quoi ?!

- Eh bien, commencez par reconnaître la valeur qu’en vous, vous avez déjà ! C’est celle-là que vous devez vous efforcer de trouver, de faire grandir et ensuite de montrer autour de vous ! Et c’est celle-là qui vous permettra de voir arriver à vous les possibilités, les plus diverses et variées, que seule la vie peut vous concocter, afin de ramener à vos pieds, tout ce dont vous rêvez !

- Mais, comment fait-on pour trouver sa valeur intérieure, vieux hibou marabout ?

- En prenant la décision, ferme et définitive, de tout laisser ici, et de partir à la recherche, sans faille et sans faiblesse, de votre propre vérité ! Tout ça, afin d’aller à la rencontre de l’être magnifique et génial que vous êtes au fond de vous. Cela peut prendre plusieurs années, cela dépend de l’assiduité, que vous voudrez bien mettre, à parcourir ce chemin de maîtres. Mais si la décision est prise, -juré !- vous trouverez là-bas, la perle rare, l’objet le plus précieux qui soit, le bien qui ne souffre aucun autre choix, dans la seule boutique au monde, où il est conseillé de vous rendre, vous le verrez à l’intérieur : c’est chez « Grande Valeur » !

- Et donc, si je trouve en moi ce magasin, je serai comblée enfin ?

- Oui, je vous l’assure ! Lorsque vous aurez trouvé l’être unique et précieux que vous êtes, alors aucun diamant et même ceux des plus rutilants, aucune voiture, même de villégiature, aucune demeure de châtelaine, de vous, ne sera lointaine… Car, vous n’en aurez tout simplement plus besoin ! Tout cela n’aura alors plus aucune importance pour vous, car vous aurez déjà tout ce qu’il vous faut, à l’intérieur, là bien au chaud !

- Mais comment est-ce possible ? S’il vous plaît, dites-le-moi !

- Lorsque vous aurez reconnu et serez en présence, de la valeur qui est la vôtre, tout le reste sera secondaire. Et, en même temps, tout ce que vous avez déjà sera de mille feux, bien brillants à vos yeux. Et, loin de vous contenter de peu, les choses s’aligneront à ce que vous ressentirez au fond de vous, bien au fond. Le challenge est de vouloir toujours mieux pour faire grandir votre être et non pour avoir plus ou faire plus… Nos amis à poils ou à plumes qui cherchent à briller, à travers des actes ou des objets, sont ternes à l’intérieur. Non pas qu’ils n’ont pas de valeur ! Non, tous les animaux de la forêt détiennent cet immense privilège ! Mais ces malheureux ne savent pas qui ils sont ! Alors, soit ils font font font, se grisant de travail censé leur rappeler qui ils sont, soit ils ont ont ont, amassant à grands frais, divers objets censés leur rappeler ce qu’ils sont. Et, immanquablement, ces animaux-là pleurent s’ils perdent leurs activités ou leurs achats.

- C’est terrible ce que vous dites là ! Voici donc le malheur qui me guette à vouloir des choses extérieures à moi ?

- Eh oui, Belette coquette, ce qui est malheureux c’est de se définir uniquement par ce que l’on fait et ce que l’on a ! Parce qu’étant à l’extérieur de nous, tout cela est éphémère et n’est que brouhaha ! Notre propre valeur, tapie en nous, sait qui elle est, ce qu’elle vaut, et ce qui peut ou pas la maintenir tout en haut. Et elle vous dira : « Voyons, je sais que si je veux, je peux avoir toutes ces choses, mais en ai-je vraiment besoin ? Qu’est-ce que cela changera dans ma vie si j’avais ça ? Est-ce que je serai mieux que je ne suis maintenant ? Non, bien sûr que non ! Donc, je n’en ai pas besoin pour être ce que je suis ! »

- Mais alors, comment faire, vieux hibou marabout, pour rencontrer cet être en moi, qui m’a l’air bien sage et annonce la fin de mes enfantillages !?

- Dans la route intérieure que vous allez emprunter chère belette coquette, ce que vous désirez à l’extérieur de vous, vous allez vous efforcer de le trouver en vous. Ce qui brille à vos yeux est ce qui brille en vous. Cependant, vous ne pouvez les voir qu’en dehors de vous pour l’instant ! Remerciez ces désirs extérieurs, ils sont là pour vous inciter à trouver leurs équivalents intérieurs !! Ils vous apprennent à vous connaître mieux de jour en jour.

- Hé bien, cela change de ce que j’entends habituellement ! On me dit que je suis superficielle, moi, la belette coquette, mais si je comprends bien, ce que je vois à l’extérieur de moi et ce dont j’ai très envie, c’est ce que j’ai à l’intérieur de moi et que je n’ai pas encore accueilli ? Mais alors, je pense vraiment être une personne d’une grande valeur !! Hihihihihi ! Ça alors ! Pour une nouvelle époustouflante, c’est une nouvelle époustouflante !! Vieux hibou marabout, tu m’as convaincue ! Je retourne chez moi sereine, car, un jour c’est sûr, j’y serai la reine !!

***

Bon, je dirai, « peut mieux faire », et ça sera fait !!  :wink:

***

* « Chez ma Sœur Christine » fait référence à une belle personne qui est vraiment ma sœur et qui s’appelle vraiment Christine ! Elle a trouvé son talent particulier, unique et génial : elle accueille des gens à sa table, d’une façon extraordinaire ! Un exemple parfait d’alignement de l’être avec le faire et l’avoir ! (oui, parce qu’elle ne reçoit que des éloges !!). Elle aime ça, elle est heureuse avec ça ! Pour l’instant c’est quelque chose qu’elle fait comme un hobbie, elle invite des gens à partager un merveilleux repas qu’elle confectionne avec amour, ingrédient indispensable rendant tout ça très savoureux !

Bon chemin à elle…