La soupe au choux

Si vous n’êtes pas satisfaits de ce que vous faîtes,

Si vous n’avez pas de projets,

Si vous employez souvent des mots tels que : « Il faut… » et « Je dois… »,

Si vous pensez « la vie, c’est comme ça ! » en haussant les épaules et en baissant la tête,   

C’est très certainement que vous ne vivez pas la vie que vous auriez du vivre, vous êtes certainement l’objet du projet de quelqu’un d’autre.

                                                                         

Lorsque vous vous entendez dire des phrases qui vous vident d’énergie, qui vous font baisser les bras, demandez vous de suite : « Qui dit ça ? »  

Vous avez sans doute l’impression que c’est vous, mais en fait, cela a peut être été dit par des personnes qui ont été des référents pour vous tels que vos parents, vos professeurs, des camarades…etc…, parfois, c’est la télévision, la conclusion d’un article ou la lecture d’un livre. Parfois aussi c’est dans la famille depuis très longtemps et vous avez l’impression que le monde entier pense cela ! Il ne vous vient même pas à l’idée que les choses puissent être autrement.

Souvent, il suffit d’une seule expérience pour en faire une généralité. Il suffit de vivre quelque chose une fois, pour en déduire que cela est toujours comme ça !

Petite histoire :         

Une petite fille regardait sa maman préparer une soupe et la maman avait pour habitude de couper le chou en deux avant de le plonger dans l’eau bouillante. La petite trouvait peu pratique, lorsque la soupe lui était servie, de devoir couper le chou dans son assiette avec sa cuillère comme lui avait montré à plusieurs reprises sa mère. D’ailleurs, l’autre fois où elle a été invitée chez sa copine, et le chou était déjà coupé !!

Elle demande alors à sa mère pourquoi elle met le chou ainsi coupé en deux. Sa mère lui répond qu’ainsi, le potage a meilleur goût car le chou libère petit à petit son arôme. «Et puis, rajoute t’elle, ta grand mère faisait comme ça et sa mère, grand mamie aussi !! ».

Le soir même, la grand mère téléphone pour avoir des nouvelles et la petite lui demande alors pourquoi elle coupe le chou en deux dans la soupe ! Sa grand mère lui donne la même explication que sa mère et elle rajoute que sa mère à elle le faisait déjà et qu’elle avait le souvenir de ces excellentes soupes ! Elle rajoute même que c’est le secret des bons potages comme lui disait sa mère !

Il se trouve que la grand mamie encore en vie, fêtait ses 102 ans à la maison de retraite et cela était donc l’occasion de lui rendre visite le Dimanche suivant. La petite va alors vers sa grand mamie et lui demande très fort prêt de l’oreille si le fait de couper le chou en deux était le secret pour faire du bon potage ? La grand mamie semble dans un premier temps ne rien comprendre à cette étrange demande. Alors la petite va chercher sa grand mère pour l’aider à faire comprendre à la grand mamie ce qu’elle veut. La fille explique à sa mère l’interrogation de l’enfant et la grand mamie paraît surprise de ce que sa fille essaie de lui faire dire. Elle s’exclame alors : «Mais non, pas du tout, ce n’est pas un secret, c’est juste que je n’avais pas une marmite assez grande pour mettre le chou entier, j’étais donc obligée de le couper en deux !!!»   

Voilà comment se transmettent des croyances de générations en générations. Et ça, c’est juste pour du potage…imaginez sur des sujets plus importants !!

A bien noter : je sais, l’exemple du chou n’est pas tout à fait exact puisque tout le monde sait que l’on coupe le chou en lamelles pour le mettre dans une bonne garbure !! 

Veuillez me pardonner les approximations de la recette !!

Elisabeth