La famille d’esprit

(Version audio en fin d’article)

La famille d’esprit ou l’importance de reconnaître nos âmes sœurs.

Comme le dit Patrick Leroux, expert en motivation, auteur et conférencier exceptionnel : 

« Si vous voulez être un cygne, ne restez pas parmi les canards ! »

Je ne pense pas que Patrick Leroux en veuille particulièrement aux canards, ni plébiscite spécialement les cygnes mais l’image reflète bien l’idée qu’il y a derrière. 

Cette métaphore animalière nous parle des gens que nous nous devons de rencontrer et dont nous devons nous entourer pour pouvoir avancer et évoluer. Ceci est très important si nous voulons vivre la vie que nous méritons de vivre et devenir la personne que nous méritons d’être !

En restant avec des gens qui nous maintiennent dans l’immobilisme et le ronron quotidien, nous risquons de passer à côté de notre essentiel.

Si « notre zone de confort », notion aussi développée par Monsieur Leroux, fait partie des besoins de sécurité indispensables à notre survie, il nous en faut souvent bien plus pour vivre vraiment ! 

Ne restons pas parmi les canards si nous savons que nous sommes des cygnes !

Mais que faire alors ?

Passer à l’action, oser se lancer, ne pas attendre d’être parfait et que tout soit parfait pour commencer à vivre la vie de ses rêves et aussi, penser à s’entourer, au minimum des personnes qui sont dans la même mouvance que vous, qui sont dans les projets et non dans les problèmes. Vous avez besoin de soutien, de personnes qui vous comprennent et de modèles aussi. Et sans pour autant vous dorloter, vous savez que vous pouvez compter sur elles !

Le nec plus ultra est de vous entourer de personnes chez qui vous voyez votre potentiel.

Ces gens-là, très importants pour vous, constitueront votre famille d’esprit. 

Dans le M.O.A.E. pour réussir, le succès en quatre étapes, je préconise de réaliser un pèle-mêle des personnes que vous admirez. Les voir le plus souvent possible si vous ne pouvez pas les rencontrer en personne est une excellente façon de vous rappeler qui vous êtes au fond, loin de la pression ou de la lassitude du quotidien. Face à eux, vous pouvez vous demander la façon dont ils réagiraient face à une difficulté que vous rencontrez et s’ils penseraient comme vous lorsque vous vous surprenez à vous critiquer par exemple.

Bien-sûr, cela ne fait pas tout, mais disons que cela n’éloigne pas de votre idéal de vie.

En plus de les voir, vous pouvez aussi lire tout ce que vous trouvez sur eux ou elles. Connaitre leur parcours, leurs échecs et leurs réussites, vous permet aussi de vous autoriser à agir.

D’autre part, vous pouvez avoir la chance de rencontrer ou côtoyer au quotidien une ou plusieurs personnes qui font partie de votre famille d’esprit ! Si tel est le cas, organisez le plus de rencontres possible avec elles. N’hésitez pas à les inviter à manger, à les interroger, à leur demander des conseils. En général, il est rare que les gens refusent de parler d’eux, de leur cheminement et de leurs idées. Et c’est une mine d’informations pour vous.

***

Autant que possible, entourez-vous de personnes qui vibrent comme vous, chez qui vous entrevoyez votre idéal. Ceci vous permettra par la suite de vous retourner, bien plus aligné vers les gens qui ne sont pas comme vous, qui ne pensent pas comme vous, qui n’agissent pas comme vous. Sachant qui vous êtes et quel est votre talent, vous aurez moins peur de la différence, conscient que c’est précisément cela qui fait la richesse du monde !

Alors, pensez-y désormais ! Si vous êtes un cygne, ne restez pas parmi les canards !