Les graines de toutes choses !

Source image : http://blog.promoseeds.fr (voir article : « des graines rapides à germer »)

 

-

Avant toute chose, il y a un potentiel, une impulsion, une envie, un besoin, un élan, une direction, une évidence… Toutes ces promesses dans une graine, chose toute petite, mais tellement concentrée !

Un peu de botanique :

À l’origine d’une très grande partie du règne végétal, il y a donc, une graine. Elle est un potentiel merveilleux et infini pour la plante qu’elle contient en premier lieu et pour l’ensemble de l’écosystème ensuite. Pour nous, la graine est cette chose en nous qui fait que nous sommes qui nous sommes, alors même que nous pouvons passer notre vie à ne pas le savoir, ou à ne pas le vouloir, ou à ne pas le reconnaitre, ou à en avoir peur ! La question serait de se demander si l’arbre à fruit par exemple, sait qui il est lorsqu’il donne ses fruits ? Que ce soit oui ou non, il est évident qu’il ne sait faire rien d’autre que d’exprimer qui il est vraiment, et il est aussi tout à fait évident qu’il ne se force pas à être autre chose… Un poirier qui veut à tout prix faire des pommes n’existe pas ! Et s’il existait, il serait forcément déçu par sa vie !

Ce qu’il faut retenir : même si nous n’arrivons pas à obtenir les fruits, voire au moins, quelques pousses du potentiel qui nous habite, il est de toute façon présent et il nous constitue. Et, même si nous n’en avons pas tout à fait conscience, c’est la non-exploitation de ce potentiel qui finit, de fil en aiguille, par nous rendre malheureux. Nous avons l’impression de passer à côté de notre essentiel, et généralement nous nous forçons à paraître ce que les autres, les circonstances, les croyances du lieu et du moment… nous poussent à paraître. Cela devient notre quotidien stressant et contraignant, assaisonné de son lot de « il faut », « je dois » !

Comment ça va ? En forme ? 

La rencontre entre un terrain et une graine permet à cette dernière de se déployer et de donner des racines. La merveilleuse et époustouflante histoire du développement de la vie peut commencer !! Si la graine est une graine de poirier ; les racines sont des racines de poirier ! C’est évident ! Et en grandissant, nous voyons concrètement le résultat de tout ce processus : le poirier est bien là, dressé face à nous, majestueux. Il a pris forme.

Ce qui est visible à nos yeux est un résultat, le simple et en même temps fabuleux résultat du développement de la graine.

Nous concernant, c’est un peu le même processus, et si nous ne savons pas que les résultats de nos actions ne sont que les résultats d’une graine qui est en nous et de sa prise de racine dans le jardin qui est le nôtre, alors, nous passons encore à côté de l’essentiel, pour nous.

Les résultats que nous obtenons dans la vie ne sont pas dus au hasard, ni à plus fort que nous…

Mais restons terre-à-terre !

Dans la nature, la plupart du temps -car il y a toujours des exceptions qui confirment la règle- le terrain est déterminant dans le fait que le poirier va se développer ou pas, donner des fruits ou pas ! Cependant, la terre ne sera jamais capable de changer la nature même du poirier.

Un environnement contraignant nous fera peut-être plier, nous convaincra que ce que nous faisons et qui n’est pas nous, est juste et bon pour nous. Mais au fond, nous savons que nous ne sommes pas « comme ça ». Parfois, nous avons même la sensation de jouer des rôles, comme un poirier greffé par une pousse de pommier va bientôt donner quelques pommes, nous allons produire des résultats qui sont bien éloignés de notre nature. Et même si les greffes que nous avons développées, bon gré mal gré, ont très bien pris, nous sentons le hiatus, voire même l’imposture, et au fond, nous serons toujours à la recherche de l’essentiel qui veut vivre en nous.

Cependant, pas d’emballe-ment !

Attention, je ne suis pas en train de dire que nous ne pouvons pas changer, que nous ne pouvons rien faire pour évoluer, que si nous savons quels « fruits » nous devons donner, nous devons nous contenter de cela : ce serait bien mal connaitre ladv que d’affirmer une chose pareille ! Car évidemment, nous pouvons évoluer, changer même !!

Un poirier qui est entretenu, qui est choyé, que l’on nourrit comme il faut, que l’on chouchoute et considère comme une merveille, va forcément donner de meilleures poires que s’il est maltraité et mal aimé. Ses fruits pourront même être des exemples de fruits exceptionnels, donner envie à d’autres de faire aussi bien, et finir dans le livre des records des fruits les plus beaux de sa catégorie !

Car oui, c’est possible. Si la catégorie « poirier » prédéfinit son destin -faire des poires-, rien n’empêche que sur les résultats de sa nature, notre poirier peut être considéré comme unique.

Nous concernant, faire mieux par rapport à ce que nous avons fait la veille, prendre soin de nous, nous chouchouter et nous considérer positivement, va forcément donner une « meilleure version de nous-mêmes » ! (merveilleuse expression de David Larroche, jeune et talentueux formateur en développement personnel). Si le poirier a besoin des autres pour que cela advienne, nous avons l’énorme avantage d’être autonomes de ce point de vue là. Nous pouvons nous donner ce qu’il y a de meilleur, travailler notre « terre » intérieure de façon à ce que nos graines, racines et plantes soient plus belles encore que ce qu’elles ne l’étaient sans aucun soin particulier !

Imaginez !

Imaginez si votre projet est de vous améliorer et si pour cela chaque matin de votre vie vous vous levez avec la question :

« Qu’est-ce que je peux améliorer dans mon fonctionnement aujourd’hui ? »

Wouaw !

Quel superbe fruit vous allez devenir !! Tellement beau que personne n’osera vous croquer ! :wink: