Comment s’en servir ?

(audio en fin d’article)

Suite à mes deux derniers articles sur le plan de vie et les objectifs de l’année 2014, je voudrais vous donner quelques petites précisions, que sans doute vous trouverez bien utiles, et dont vous pourrez me donner des nouvelles…

 

Les écrits :

Lorsque vous aurez fini de mettre au propre, avec votre plus belle écriture, le plan de vie et les objectifs pour 2014, voici ce que je vous propose d’en faire.

Oui, parce qu’il serait dommage de ne pas donner suite à tout cela, il serait dommage de les mettre dans un tiroir et de les oublier… Ces deux écrits indiquent la direction vers laquelle vous voulez allez. Souvenez-vous, lors des tempêtes et des bourrasques que peut-être vous devrez traverser, ils vous seront utiles pour garder le cap.

 

Donc, voici la façon dont vous pouvez vous en servir : 

- Concernant les objectifs de la nouvelle année : relisez-les minimum une fois chaque jour. Il n’y a pas de maximum. Plus votre cerveau se remémorera ce qui est essentiel pour vous cette année, plus il fera en sorte de vous orienter vers la satisfaction de ce désir.

C’est pour cela que la feuille sur laquelle vous avez écrit vos objectifs doit vous suivre partout. Vous devez l’avoir sur vous à la rigueur, dans votre sac en tout cas ! Et à chaque fois que vous avez cinq minutes, relisez-la !!

Vous allez vite vous rendre compte à quel point le fait de faire cela est puissant et vous rapproche beaucoup plus vite que prévu, de la satisfaction d’un l’objectif atteint.

- Concernant le plan de vie : lisez-le au moins une fois par jour. Il est aussi important de vous en imprégner ! Cela fera advenir plus vite et plus fort ce qui est couché sur le papier, et qui vous donne des émotions fortes de bonheurs et d’envies. Je conseille de le laisser sur la table de chevet ou à côté de votre lit. Comme cela, chaque soir, avant de vous endormir, vous pouvez le relire et ressentir la joie de ce que vous réserve votre futur.

 ***

De mon expérience et de celle des gens qui font ainsi, voici ce qui en ressort principalement :

« Lorsque j’ai une difficulté ou une baisse de moral, le fait de relire mon plan de vie, ou même les objectifs que je me suis fixés pour l’année me fait du bien. Cela me revigore, me donne du peps. » N.

« Quand je ne sais plus trop où j’en suis, parce que j’ai vécu des choses intenses, j’aime bien revenir dans une sorte de havre de paix et en même temps de motivation avec mes objectifs de l’année et surtout, ce que je préfère, avec mon plan de vie. J’aime ressentir les fortes émotions de bonheur que cela me procure. Cela me fait du bien et me remet sur les rails que j’ai choisi de suivre. » D.

« Lorsque je relis mes objectifs de l’année, j’ai l’impression que rien ne pourra me résister ! Je suis booster au maximum, prête à manger du lion ! Alors, je ne vous parle même pas quand je relis le plan de vie, que je préfère revoir le matin ! Mieux qu’un café au jus d’orange-kiwi ! Je me sens forte, je me sens pousser des ailes, tout m’est possible » S.

« J’ai eu une forte impression l’autre jour, parce que j’ai compris quelque chose de très important. Avant d’avoir fait mon plan de vie, lorsqu’advenaient des problèmes, je les vivais très mal. J’avais la sensation de ne pouvoir rien maîtriser du tout et cela me mettait mal à l’aise. Maintenant que je sais où je vais, eh bien, je n’ai plus cette sensation du tout, parce que j’ai compris que les problèmes que je rencontre font partie de la route que je dois parcourir pour arriver à atteindre mes buts. Donc, je les accepte et en faisant cela, ils deviennent instantanément plus petits puisqu’il y a quelque chose de plus grand juste derrière eux ! C’est super en fait ! » JB

 ***

Ces points de vue sont intéressants. Lire et relire vos écrits concernant ce qui est très important pour vous, vous permet de vous remotiver, de vous redonner confiance, de vous remettre sous les yeux les raisons pour lesquelles vous faites certaines choses et pourquoi vous devez passer par là où vous passez.

Olivier de Kersauson adore la vie qu’il mène. Lorsque certains lui parlent des contraintes très fortes parfois, auxquelles sa vie de marin le confronte, il dit que ces contraintes-là ne le dérangent pas, parce qu’il les a choisies.

 

C’est le cas en quelque sorte ici. Choisir ses difficultés est sans doute le meilleur moyen pour pouvoir les traverser sans qu’elles nous anéantissent et nous fassent tout abandonner par exemple, ce qui constitue le seul et véritable échec !

 

Quand penser à refaire ces exercices ?

Les objectifs de l’année sont évidemment à refaire chaque année, mais vous pouvez très bien les revoir entièrement au cours de celle-ci bien sûr, suivant vos besoins. D’autant plus si, comme c’est souvent le cas, au bout de 6 mois à peine, tous vos objectifs sont atteints ! Alors, voyez plus grand la prochaine fois !

Le plan de vie est à refaire dès que le besoin s’en fait sentir. Car ici aussi, il s’avère que souvent, il est obsolète, complètement dépassé dès les premières années. Vous avez prévu qu’un point bien précis sera atteint dans quinze ans, il se trouve, que dans la réalité, en cinq ans, parfois en moins de temps que ça, vous l’avez déjà doublé ! C’est cela la force de la focalisation.

 

Les limites.

Il n’y a que vous qui pouvez vous mettre des limites, votre cerveau lui est sans limites. Le fait de focaliser sur un résultat active chez lui d’immenses capacités d’anticipation et de concrétisation, surtout si le sujet concerne des objectifs motivants dans la vie. Lorsque nous voulons quelque chose très très fort, lorsque cette chose est une priorité absolue dans notre espace psychique, alors, nous voyons toutes les opportunités nécessaires et suffisantes pour y arriver, et dans de nombreux cas, cela fini par dépasser et de beaucoup nos projections, alors même que nous les pensions folles au départ !

 

Sachez-le et soyez-en convaincu : tout, absolument tout est un consensus universel qui concours à votre réussite !

 

Dans ces conditions, que décidez-vous de construire ? La réussite que vous souhaitez et à laquelle vous avez droit ? Ou bien le désastre  que vous souhaitez, même si c’est inconscient, et auquel vos pensées et comportements vous emmènent inéluctablement ?

Dans l’un ou l’autre des cas, vous arriverez quand même à un résultat ! Faites en sorte d’avoir vraiment envie de celui-ci.

À vous de choisir en fait.

 

(photo Fernando Cortés)