Au delà des mots…

Source : Flickr.com : Richard BIANCHI – Les mots qui froissent.

-

Il est traditionnel de dire que 80 % de la communication est non verbale. Certains spécialistes de la PNL, Programmation Neuro-Linguistique, arrivent jusqu’à 90 %. C’est dire l’importance du corps dans les interactions. En effet, tout le monde connaît les exemples d’attitudes de fermeture du corps qui dénotent une résistance à ce qui est en train de se dire. Les bras et les jambes croisées, sans être tout à fait systématique, sont des indications de cette fermeture.

Il existe aussi les mouvements de la tête qui sont révélateurs de ce que l’individu pense profondément. Les paroles peuvent être positives, mais si la tête dit non, alors il est quasiment sûr que la personne se raconte des histoires ou raconte consciemment des histoires à son interlocuteur.

«Paroles, paroles, paroles…» chantait Dalida !

Je sais ce n’est pas tout jeune, mais cela peut illustrer le fait que nous avons beau dire, si cela n’est pas corroboré par une attitude physique qui soutient les paroles prononcées, c’est du pipo !

Bien sûr, ceci est à vérifier cependant. La personne peut dire non à autre chose ! Je vous donne un exemple.

«La fête d’hier soir était très réussie, je me suis beaucoup amusée ! »

Si cette phrase est dite en secouant la tête de droite à gauche, alors allez vérifier si ce qui est dit est vrai. Sans parler de mensonges, il est fort probable que la personne en fait, pense le contraire de ce qu’elle dit.

Plusieurs raisons peuvent être en jeu :

- soit, la personne veut vous faire plaisir si c’est vous qui avez organisé cette fête. Elle vous dit oui, mais elle s’y est franchement ennuyée et dit non de la tête,

- soit la personne sait que si elle s’est ennuyée, ce n’est pas à cause de la fête, mais à cause d’autre chose qui la tracassait,

- soit elle dit non au fait que la fête était réussie. Elle pense vraiment qu’elle n’était pas du tout réussie,

- soit elle y a fait une ou plusieurs désagréables rencontres et donc ne s’est pas du tout amusée alors que la fête était vraiment très réussie,

- soit la fête était ratée et elle ne s’est pas amusée non plus,

- soit elle s’est amusée pendant un temps puis, elle a passé une partie de la fête à s’ennuyer ou à être importunée par quelqu’un ou quelque chose,

- soit elle ment délibérément pour ne pas entrer dans les détails qu’elle veut taire,

- soit elle ne veut pas dire exactement ce qu’elle pense surtout si c’est un supérieur hiérarchique ou quelqu’un à qui elle veut plaire qui a organisé la fête en question,

- soit elle parle de la fête tout en pensant à quelque chose de négatif pour elle, qui peut ne rien à voir avec la fête en question.

Vous voyez toutes les raisons, non exhaustives, que cette personne a de ne pas dire la vérité. Dans tous les cas, elle n’est pas en phase avec les sons qui sortent de sa bouche !

Le corps parle bien mieux et est bien plus sincère que la langue !

Dans la série «Lie to me», traduction «Mens-moi», le personnage principal est un expert de la communication non verbale. Grâce à cette compétence, et aussi avec ses collègues et employés, il aide diverses personnes et la police en particulier à débusquer les menteurs et finalement résout des crimes et délits. En effet, les gens se trahissent par leurs gestes et parfois par des micros expressions de leurs visages ou leurs mains ou corps. Cette série s’appuie sur des expressions réelles, même si, évidemment les histoires sont romancées et si rien, nous l’avons vu plus haut n’est aussi simple que ça !

Car, il serait dangereux d’affirmer la réalité de ce qu’une personne est en train de vivre, juste grâce à l’étude de son expression. Une suggestion sur ce qu’il semblerait qu’elle vive est déjà un exploit en soi.

N’importe quelle technique même la plus sophistiquée ne vaut que par rapport à la personne qui s’en sert. Quelle est son intention principale, quels sont les filtres qu’elle utilise ? Ce sont des questions qui au minimum sont à se poser avant de croire à 100 % même le plus grand spécialiste !

Ceci dit, si nous voyons ces techniques comme des aides puissantes pour arriver à connaître des choses en plus sur nous, c’est la porte ouverte à de nombreux bienfaits.

Ce que je veux dire c’est que nous avons tous le pouvoir de nous sentir à chaque instant bien ou moins bien. C’est notre responsabilité. Or certaines fois nous ne savons pas ce qui ne va pas exactement. Alors, ces techniques d’interprétation du langage corporel qui lui ne ment pas sur ce que nous ressentons vraiment sont des outils extraordinaires !

L’intention de savoir et la décision de changer sont des préalables indispensables à cette lecture.

Que la vie est intéressante vue sous cet angle !

Attention, vous risquez de vous sentir observé !